TROUPE 35eme Paris
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
TROUPE 35eme Paris

forum de la troupe trinité scout unitaire de france
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur ...
Voir le deal
600 €

 

 rapports de raid : pâques 2004 + Dordogne

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Max le quat'bosseur

Max le quat'bosseur


Nombre de messages : 97
Age : 34
patrouille : A-i-g-l-e
Date d'inscription : 26/04/2006

rapports de raid : pâques 2004 + Dordogne Empty
MessageSujet: rapports de raid : pâques 2004 + Dordogne   rapports de raid : pâques 2004 + Dordogne EmptyMer 16 Aoû - 15:57

quelques extraits du cahier de pat' du Puma
Comme je n'ai pas de scanner, je pourrais pas vous faire profiter des magnifiques croquis réalisés pendant ces raids, mais la qualité était au rendez-vous ! (comme toujours !)
ah, que de souvenirs...


raid camp de pâques 2004 (Bézu-la-forêt, Haute-Normandie)
Patrouille du Puma


CP : Gotte Hedde : 94 kgs, 1m95, blond, poilu, svelte, scout de 1ère classe, meneur d'hommes et pilier de troupe. Depuis 1 an et 1/2 déjà, il mène cette patrouille.

SP : Mister Romain Bouyer : 1m94, brun (très poilu), très maigre (61kgs), très tout, me boute-en-train de la patrouillle, toujours prêt à dansr et à chanter au plus grand bonheur de ses scouts qui vénérent cet être qui semble venir d'ailleurs.

1er scout : Max Gallas (alias Max la motaïve) 1m20 30 kgs, mais 1m90, 75kgs avec son 4 bosses sur la tête ( ça l'aide à se sentir important ce petit chapeau). scout modèle.

2ème scout : Pollux de Lagarde (alias pollux la feignasse). 1m20 30kgs, allergique au 4 bosses. grand partisan de la glande, défenseur du stop, maître de la grasse matinée et chevalier du lit chez l'habitant.

3ème scout : Cyril Lelay (alias cyril John Lennon). 1m80, 27kgs, athlète chevronné (discutable).

4ème scout : Arnault Shwarzetesnières. très motivé, un maxime en blond et en plus jeune (à voir pour la suite).

Fançois Bazire. Disciple du gouroug Pollux, il suit avec attention cet enseignement de la glande.

* * *


8h du mat'...euh non en fait plutôt 11h. Nous partîmes pour notre odyssée avec moult fatigue des réjouissances de la veille, mais la marguerite à la bouche et le coquelicot au fanion, à l'idée de ce que nous apporterait sûrement ce raid.

A 13h, nous nous arrêtâmes à Mainneville devant une petite rivière où gisait un ragondin en train de se biodégrader...qu'est-ce que c'est beau la nature !
nous croquîmes la magnifique église de Mainneville, ayant oublié ce que notre gourou nous avait conseillé de visiter.

A 14h30, nous étions repartis vers la splendeur et le stupre du château d'heudicourt, fleuron touristique du coin. nous y fûmes vers 16h00. Nous avons croisé le propriétaire, qui nous a autorisé à rentrer (même si on lui avait demandé s'il était le gardien!) et nous a fait un bref historique de cette demeure.

A 17h, nous étions repartis, à travers champs, en azimut (cf croquis topo) et à 18h30 nous étions au Timbre. Nous discutâmes avec un djeuns' coll à vélo, supporter de Marseilles (il ne le resta pas longtemps), et une grosse blonde essaya de ramener romain, hélas un peu hésitant, dans son gros lit.
nous avons donc demandé au maire, qui nous a donné un endroit pour faire du feu, et nous a montré une étable où nous pourrions passer la nuit. "Les vaches vous tiendrontchaud, d'autant plus que c'est la saison du taureau, je le tiens plus."

Nous avons diné d'une puréeau coulomier (dans une décharge), savourant chaque morceau de croûte comme si c'était du homard.
Après un long CDP, et une petite prière autour du feu, nous gagnîmes la chaleur du fumier. Le fermier nous avait installé 5 bottes de paille.

Nous fûmes réveillés parl e coq (6h00) et les vaches visiblement inintéressées par le taureau (7h00), (8h00) et (9h00)...quelle santé ce taureau !
Nous petit-déjeunâmes, après avoir aidé le jeune fils du fermier à nourrir les bêtes. C'est là que nous avons remarqué une ressemblance presque iréelle entre le taureau et le CP Georges Laureau.

Nous étions partis à 10h30, et à 12h05 nous étions au camp, sous les applaudissements délirants des chefs.


* * * * * * * * *


Camp d'été
Dordogne-Ferme de caudon

Raid de patrouille : compte-rendu


1er jour : Tout commence à la suite d'un rassemblement qui annonce, à lagrande joie de certains (no comment), que ce n'est pas le grand jeu, et non !
Ainsi la patrouille du Puma s'élance, sac au dos, vers de nouvelles aventures. La première étape est la ville de Sarlat -voir croquis pano p1-2). pour y parvenir, la fière patrouille passe devant la chapelle troglodite, traverse la dordogne à vitrac port, et là, pas d'bol, on loupe le croisement ce qui fait qu'on se tape environ 7 km de départementale où nous croiserons les chefs à deux reprises.

Après un frugal déjeuner, la patrouille visite le centre-ville de Sarlat, puis repart pour passer lka nuit à St andré d'allas. Là une famille très acfcueillante nous accepte sur leur pelouse (on finira la nuit dans le garge à cause de l'orage).

2ème jour : Le lendemain, nous nous dirigeons vers St Cyprien où nous devons déjeuner. sur le chemin, Paul le pas malin se fait bouffer la main par un chien...(trois pti points). geoffroy l'emmene aussitôt au centre médical de St Cyprien, où le malheureux petit bonhomme se fait soigner.

Remis de nos émotions, nous déjeunons près du Champion où nous retrouvons les patrouilles du Cerf et de l'Aigle. après un rapide loup-garou nous repartons vers Allas-les mines, une ville qui porte bien son nom. Nous y rencontrons nosbiens-aimés chefs qui nous racontent leur super-vie de super-héros. Quelle super-aventure !
Nous repartons vers Castelnaud une fois le croquis de Paul terminé. Vers Faqueyrat, nous trouvons un jeune couple de drogués (voir la rubrique "anecdotes") qui nous fait réchauffer nos space nouillles et qui nous lègue une portion de leur jardin pour poser nos tapis de sol.

A 8h30, réveil par l'orage. C'était l'enfer. nous décidons de nous allongés sous les tapis de sol. 9h00, nous partons, une bouille pain/nutella/eau dans la bouche. 9h03 : nous noustrouvons un abri pour attendre que l'orgae cesse. A 10h00 nous repartons vers Castelnaud où nous jetons un un coup d'oeil sur le château. De là, nous prenons le magnifique GR64 qui nous mène jusqu'à St-Julien, et on continue sur Cénac. Là, nous déjeunons puis nous rentrons au camp en passant par le sud de Domme.

Rubrique Anecdotes


-lors d'une pause sur la route de Sarlat, Max Gallas, le hardi (ou l'inconscient) lance 3 graviers, pour une "blague", sur le visage de Geoffroy (il avouera après coup avoir voulu viser ses "bijoux de famille" par vengance), et se prend une baffe magistrale inscrite à jamais dans les annales.

-reçus à la table de la famille qui nous hébergea dans leur garage pour la nuit, et constatant le nombre de conneries débitées pendant le repas, nous avons crée la rubrique "Rien à foutre" :
Arnault : "Ma grand-mère a un moulin à café, enfin, elle en avait un avant."
Arnault (again !) : "Votre fils me fait penser à ma filleule."
le père : "Dans la vie, il y a des bons, des mauvais, mais il y a surtout des gens cons." lors d'une conversation sur le regard des gens sur les scouts.
le père : "Il y a tout le te'mps des orages, par içi, c'est comme ça depuis toujours. Et c'est pour ça qu'il y a beaucoup de cavernes dans le coin : les orages foutaient le feu partout, encore plus à l'époque, et les homme préhistoriques n'avaient plus qu'à le ramasser."

-Sur la route de St-Cyprien, Paul s'est fait mordre la main gauche par un chien. voici son témoignage et celui d'un autre scout présent sur place :
paul : "Alors que je m'étais écarté du groupe, j'ai vu l'ombre d'une bête qui mesurait à première vue, 4m. Elle ne mesurait en fait que 2 m. je me suis placé en position ninja, avec, comme tout professionel vous le dira, la main gauche en avant. Le chien, car c'était un chien, un énorme chien, me la troua. Me sang se mit à quitter mon corps à flots. Je lui rendis alors un énorme crochet de la main droite qui le fit s'effondrer 3 m plus loin. Je sorti ma kalachnikof et lui plombais "ses trois pièces privées". Agonisant, il se coucha sur le bas-côté, et pour l'achever je sorti mon laguiole et lui plantais entre les deux yeux."
le scout : "Paul, qui trainait derrière, s'appuya de sa main gauche contre lgrillage pour "regarder" le pauvre petit chien de 30 cm de haut, qui, agressif, réussit à glisser deux crocs à travers le fer pour égratigner la main de "l'ami des bêtes". Ce dernier nous rejoignit en pleurnichant pour nous présenter deux petits filets de sang s'échappant de sa main gauche."

-Paul, rentrant de sa consultation chez le docteur el Mustafa (un cousin du Cheik ?) baptisa "James Brown" un poil rebelle de Romain bouyer placé au menton.

-A Allas-les-Mines, nous dialoguons de force avec un paysan qui nous a abordés avec la ferme intention de nous faire patienter jusqu'à la nuit. Celui-ci nous dit avoir déjà déjeuné à l'elysée, et qu'il se restaurait un dimanche sur deux chez son copain le ministre, dont la femme est bien connue de Geoffroy...

-Alors que les deux Paul étaient partis chercher de l'eau, le reste de la patrouille se rua sauvagement sur notre second et assassina lâchement le pauvre James Brown. Romain, les larmes aux yeux (il pleurait de rire), a ensuite conduit les jeux funèbres de son défunt compagnon.

-Après s'être fait riffoul plusieurs fois à Falgueyrat par des familles refusant de cuire nos pâtes, nous tombons sur une famille de "toxicos" : la salle à manger puait un mélange d'encens et de pchit, les parents avaient lles yeux rouges, le gosse de 3 ans baissait son froc à tout va, laissant apercevoir...bip bip... Le petit gosse jouait avec un petit train qui s'accompagnait d'un musique répétitive et diabolique. pollux et romain ayant écouté la "balade" du petit train pendant 30 mn(en cuisant les pâtes), on fait chier toute la patrouille en la chantant à tue-tête.

-La rubrique "rien à foutre" ne s'était point limitée à un repas : elle a continué le matin du 3ème jour, sous l'orage, avec de très belles performances de nos culs de pats :
paul : "Eh romain ! à ton avis, ça a quelle taille un éclair ?"
Arnault, à gotte : "Est-ce que t'as déjà vu un truc comme ça dans ta vie ?
-Oui, mais tous ceux qui étaient avec moi ne sont plus là pour en parler."

-voulant prendre un raccourci, la patrouille a coupé tout droit à travers un parc qui s'est révélé être celui du musée de la noix à Castelnaud. l'aventure scoute dans toute sa splendeur !

-le matin du deuxième jour, Baptiste, le fils, nous a dit au moment où nous repartions, en nous montrant un énorme berger allemand : "Lui c'est Stern le vilain chien, il mord parfois mais sinon il est gentil". D'où la réaction de notre cher Cp : "Personne ne touche à ce chien ! Personne ne parle à ce chien ! Où vous bouffez pas !"

* * *


bravo à ceux qui auront tout lu !
Revenir en haut Aller en bas
romain

romain


Nombre de messages : 59
Age : 34
patrouille : Puma
Date d'inscription : 27/04/2006

rapports de raid : pâques 2004 + Dordogne Empty
MessageSujet: Re: rapports de raid : pâques 2004 + Dordogne   rapports de raid : pâques 2004 + Dordogne EmptyMer 16 Aoû - 17:07

Tout les souvenirs qui reviennent d un coup ! je tient quand meme a dire que Max , qui avait toujours ete le "protege" de geoffroy, s etait pris une baffe monumentale! on etait assis sur le cote de la departementale nous menant a sarlat (on devait acheter notre dejeuner au casino de sarlat et on crevait de faim!), a regarder les bagnoles passer en faisant un pose. En reponse a une insulte amicale de la part de geoffroy (je crois) max balance 3 malheureux gravier qui atterissent sur les lunettes du fier CP , un crochet du gauche plus rapide que l eclair et en un joyeux "CLACK!" les sourires sur les joyeuses figures des puma etaient tous effaces!
il n empeche que, malgre tout, on s etaient bien marres cette annee!
l epoque ou on appelait pas encore pollux "monsieur" (l annee ou il a parfait ses competences de tisseur de hamac!)
ou cyril lelay passait de l etat de larve a l etat de grand gaillard (speciale dedicace pour mon cyrillou "il pleut!" ou encore "je porte des shorts 3/4 !")
ou maxime gallas etait surnome "max la motaillve" le motive sur tout les plans, quatre bosse en tete, scout parfait!
ou monsieur swatzetesnieres etait un malheureux cul de pat faisant des greve de la parole pour exprimer son sentiment d injustice a propos des partges de bouffe !!
ou romain bouyer etait capable de mettre 1 heure et de se pommer pour mener la patrouille sur 2 kilometre, un soir de grand jeu!
ou paul dufort etait plus "dufou" que "polo" et ou il passait autant de temps a faire des conneries qu a en dire.

il est maintenant temps de retourner au boulot , merci max !
Revenir en haut Aller en bas
 
rapports de raid : pâques 2004 + Dordogne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le camp 2002 en Roumanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TROUPE 35eme Paris :: le coin des patrouilles :: PUMA-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser